Un nourrisson a une respiration particulière jusqu’à l’âge de 1 an car elle fonctionne seulement par le nez. Les maladies qui infectent les sinus, empêchent les nourrissons de respirer correctement, de s’alimenter et de bien dormir.

 

Les maladies possibles

Il est très fréquent en période hivernale d’attraper des microbes.

Le plus souvent, les enfants sont touchés par les rhumes, les rhino-pharyngites, les bronchiolites ou encore les otites. Il s’agit d’une inflammation générale des muqueuses des voies respiratoires et pharyngées.

 

Les symptômes

Chez un enfant, plusieurs symptômes préviennent les maladies nasales.

En effet, un nourrisson peut avoir :

  • De la fièvre. Il s’agit d’un moyen de défense de l’organisme pour repousser les contaminations. La plus part du temps, la fièvre n’engendre pas de complexité, cependant il est important de surveiller la température du corps du bébé car celle-ci ne doit pas dépasser les 38,5°C. Pour cela il ne faut pas surchauffer sa chambre, ni le couvrir trop à l’intérieur et le faire un boire.

Néanmoins, si sa température continue d’augmenter, il est préférable de se tourner auprès d’un médecin afin d’effectuer une consultation rapide pour vérifier sa santé.

 

  • De la toux. Elle est aussi un moyen de défense de l’organisme contre les infections.

Elle provient de l’écoulement nasal dans l’arrière gorge. Elle peut être gênante chez l’enfant quand il est allongé. Dans ce cas, il faut relever son lit, le faire se moucher et laver l’intérieur de son nez à l’aide d’un aspirateur nasal et de gouttes salines .

 

  • Des écoulements nasaux. Lors des infections dues aux diverses maladies, la muqueuse nasale grossie et rejette un maximum de virus, c’est pour cela que nous avons le nez qui coule, le nez bouché et que l’on perd en partie son odorat, qui est engendré par un surplus de mucus produit.

 

Comment les éviter ?

Il n’y a pas de secret, pour éviter que votre enfant n’attrape des microbes, le meilleur moyen est d’effectuer une toilette nasale quotidienne. Cela permettra d’éviter les risques d’infections virales.

L’hygiène est primordiale pour la santé d’un enfant car ses défenses immunitaires ne sont pas encore développées, alors sans cela, il risque de tomber souvent malade.

Le lavage nasal permet aussi de diminuer la persistance et la propagation des symptômes. 

Le nettoyage est très rapide (5 minutes par jour).

 

Comment nettoyer le nez des enfants ?

Avant de commencer la toilette nasale, il est primordial de bien se laver les mains avant et après le nettoyage pour ne pas lui transmettre des microbes ou éviter de les propager.

C’une étape désagréable, cependant votre enfant ne risque pas d’avoir mal, seulement d’être gêné. 

Vous pouvez tout d’abord le rassurer en lui parlant, le mettant dans un lieu de confiance avec un jouet ou sa musique préférée par exemple.

Plusieurs étapes sont utiles pour réaliser un bon nettoyage :

  • Moucher votre bébé afin de lui dégager les narines. Vous pouvez alors vous munir d’un « mouche-bébé », il s’agit comme d’un aspirateur qui vient absorber les sécrétions nasales.
  • Ensuite, il est important de positionner le bébé sur le dos avec la tête mise sur un des côtés. Introduisez dans sa narine supérieure soit un spray d’eau de mer spécial bébé, soit un sérum physiologique en injectant le jet horizontalement.
  • A la fin de l’étape précédente, relevez bien sa tête pour que les mucosités coulent par la narine inférieure.
  • Pour finir, vous pouvez le moucher une seconde fois afin de bien le débarrasser des microbes.
  • Recommencez les différentes étapes de l’autre côté.

 

Elle est primordiale pour prévenir et combattre des différentes infections. Elle permet de stopper la propagation des microbes. De plus, elle permet d’améliorer son bien-être respiratoire.

L’hygiène nasale du bébé doit maintenant être une mission quotidienne pour le confort de l’enfant !